These titles were already interesting to you:

Caradja, Janko Fürst von ; Gentz
Von Janko Fürst von Caradja, Bukarest, 23. Mai 1818, HHStA, Wien. Staatskanzlei, Interiora, Karton 95, Faszikel "1818. 1819. Gentz Caradja", Bl. 1-2 1818

Gentz digital

Transkriptionsentwurf Günter Herterich

id5049
Issuer of letter
Mashup mit Wikipedia  
Caradja, Janko Fürst von
Addressee of letter
Gentz
LocationBukarest
Date23. Mai 1818
Handwritten recordHHStA, Wien. Staatskanzlei, Interiora, Karton 95, Faszikel "1818. 1819. Gentz Caradja", Bl. 1-2
Size/Extent of item2 ½ beschr. Seiten von fremder Hand
IncipitLe besoin de Vous faire quelques communications
Type of letterBriefe an Gentz
Digital item: TextVon Janko Fürst von Caradja Bukarest, 23. Mai 1818 Abschrift Ce 23 Mai 1818. Le besoin de Vous faire quelques communications très confidentielles m'a fait concevoir depuis quelque temps le projet d'une entrevue avec Vous. J'esperois que sous le pretexte de prendre les eaux de Mehadia Vous pourriez venir à Bukarest et passer un couple des jours, pendant les quels j'aurois eû le double avantage de faire la connoissance personnelle d'un ami si sincère, et Vous confier les communications que je voulois Vous faire. La nouvelle de Votre prochain départ pour le eaux de Carlsbad m'afflige beaucoup, mais je crois qu'il est encore temps de Vous faire connoitre le désir que j'ai de Vous voir pour Vous faire changer de résolution et préférer s'il est possible // les eaux de Mehadia à ceux de Carlsbad. J'espère que ce voyage entrepris avec la permission de Son Altesse le Prince de Metternich ne pourra avoir aucun inconvenient pour Vous. Mon cher ami, quant pour ce qui regarde l'opinion publique et les différentes conjectures qui pourroient naitre de ce voyage, je crois que le prétexte de prendre les eaux de Mehadia est assés simple, et qu'arrivé sur les frontières de la Valachie il dépendra de Vous de venir ici ou publiquement et après avoir fait connoitre à Madame de Fleischhakel le désir de me voir après être venu si près de lieux où je me trouve, ou bien secretement et à l'insu de tous: C'est à Vous à choisir le moyen qui Vous conviendra le plus. J'attends avec impatience Votre réponse, qui // me sera également envoyée par le canal de Monsieur le Baron Bellio. Monsieur Rasti ne devant pas être instruit de raisons qui motivent votre voyage de Mahadia. Agrées, Monsieur, les assurances de la considération la plus distinguée avec la quelle j'ai l'honneur d'être Monsieur le Chavalier Votre très-humble et très obéissant Serviteur Prince J. de CaradjaH: HHStA, Wien. Staatskanzlei, Interiora, Karton 95, Fasz.: "1818. 1819. Gentz Caradja", Bl. 1-2. x Bl., F: ; 2 ½ beschr. Seiten von fremder Hand. D: bisher ungedruckt.