These titles were already interesting to you:

Gentz ; Ompteda, Ludwig Karl Georg von
An Ludwig Karl Georg von Ompteda, Schlan, 8. August 1807, GStA PK, Berlin-Dahlem. I. HA Rep. 94 A, Sammlung Adam, Schuber Nr. 117 1807

Gentz digital

Transkriptionsentwurf Günter Herterich

id4821
Issuer of letter
Mashup mit Wikipedia  
Gentz
Addressee of letter
Ompteda, Ludwig Karl Georg von
LocationSchlan
Date8. August 1807
Handwritten recordGStA PK, Berlin-Dahlem. I. HA Rep. 94 A, Sammlung Adam, Schuber Nr. 117
Size/Extent of item2 Bl., F: 227mm x 186mm; 3 ½ eighd. beschr. Seiten
Places of printOmpteda-Nachlass, II, Nr. 195, 311-312
IncipitLorsque je suis arrivé ici
Type of letterBriefe von Gentz
Digital item: TextAn Ludwig Karl Georg von Ompteda Schlan, 8. August 1807 Schlan Ce Samedi. 8 Aout. Lorsque je suis arrivé ici, Madame de Brühl et son fils avoient passé quelques heures plutôt, venant de Prague et se rendant à Teplitz. Comme ils ont appris que je devois venir, ils ont laissé à mon valet-de-chambre, plusieurs lettres pour moi, qu'ils avoient à me remettre. Dans une de ces lettres, qui d'ailleurs ne contiennent pas de grandes nouvelles, il y a un passage, qui m'a frappé, et que je ne veux pas tarder à Vous communiquer, puisque je crois qu'il Vous paroitra intéressant. Il est dit: "d'après des renseignemens particuliers la paix entre l'angleterre et la France est bien éloignée encore. La Flotte Angloise dans la Baltique va être portée à une force incroyable. Elle est suivie de 80 Chaloupes Canonières. On peut s'attendre à des mesures fortes, et t r è s - h a r d i e s." // Voici d'un autre coté ce que m'écrit Monsieur de Bildt dans une lettre du 6. - "Mes nouvelles de Stralsund ne vont que jusqu'au 17 Juillet. L'ennemi étoit devant cette place. Jusqu'au 17 rien ne s'étoit passé de marquant. La perte de l'ennemi étoit infiniment plus considérable que la nôtre. Il n'avoit pas fait un seul prisonnier, mais de nôtre côté on en avoit faits. Le Général Anglois Lord Cathcart est arrivé avec le reste de la légion Allemande. Il fut présenté au Roi le lendemain de son arrivée (le 16). Il commande cette légion sous les ordres du Roi - Au reste je Vous prie de regarder comme de fables tout ce qu'on dit dans les gazettes du départ des Anglois, de leur refus de se joindre aux Suédois" ppp - Il m'annonce en-outre, que toute communication directe entre Hambourg et Stralsund est arrêtée, qu'on vient même de supprimer le Bureau-de-poste de Suede, établi // à Hambourg depuis des siècles; que cet acte de despotisme s'est opéré par une simple lettre de Monsieur Bourienne, qui a fait connoitre au Maitre-de-poste Suédois "que le G o u v e r n e m e n t F r a n ç o i s o r d o n n e, que le Bureau-de-poste de Suède, soit incorporé à celui du Grand-Duc de Berg." Le maitre-de-poste, sans faire aucune réponse, est allé s'établir à Altona. - D'après cela les nouvelles de Stralsund ne peuvent plus nous arriver, que par un détour énorme; et il me semble que cette circonstance doit Vous tranquilliser un peu sur le silence de Messieurs Vos frères, et sur le manque de renseignemens par-rapport à ce qui se passe de ce côté-là. Je n'ai pas voulu attendre mon arrivée á Prague, pour Vous communiquer ces détails, qui Vous intéressent de si-près. Si j'apprends quelque-chose de plus à Prague, Vous pouvez être sur, que je partagerai fidèlement avec Vous. En-attendant je // Vous prie de dire bien des choses à Madame d'Ompteda, et à ses chers fils, que j'aime, comme s'ils étoient les miens. Mon voyage a été très-agréable; car tandis que dans les serres-chaudes de Carlsbad Vous souffrez, et Vous Vous plaignez de la chaleur, l'air de la plaine est extrêmement pur, et même frais (graces au Vent-d'Est) en-dépit des rayons du soleil. Je me recommande à Votre souvenir et à Votre bienveillance, Vous priant de compter toujours sur le dévouement sincère et inviolable de Votre très-fidele serviteur Gentz. H: GStA PK, Berlin-Dahlem. HA I, Rep 94 A, Sammlung Adam, Schuber Nr. 117. 2 Bl., F: 227mm x 186mm; 3 ½ eighd. beschr. Seiten. D: Ompteda-Nachlaß, II, Nr. 195, 311-312.