These titles were already interesting to you:

Gentz ; Rasty, Constantin von
An Constantin von Rasty, Wien, 28. Juni 1814, HHStA, Wien. Nachlass Gentz, Schachtel 1, Faszikel 1d, Bl. 114-115v 1814

Gentz digital

Transkriptionsentwurf Günter Herterich

id3157
Issuer of letter
Mashup mit Wikipedia  
Gentz
Addressee of letter
Rasty, Constantin von
LocationWien
Date28. Juni 1814
Handwritten recordHHStA, Wien. Nachlass Gentz, Schachtel 1, Faszikel 1d, Bl. 114-115v
Size/Extent of item2 Bl., 4 eighd. halbbrüchig beschr. Seiten
IncipitIl est arrivé un Courier
Type of letterBriefe von Gentz
Digital item: TextAn Constantin von Rasty Wien, 28. Juni 1814 Konzept Nr. 51. Vienne Ce 28 Juin 1814. A Mosieur de Rasty Bucarest. Expedié eodem. Il est arrivé un Courier parti de Londres le 13 de ce mois, [qui non] par lequel on appris ce qui s'étoit passé dans cette capitale depuis l'arrivée des Souverains étrangers. Les détails de la reception solemnelle de ces Souverains, des fêtes, des réjouissemens publiques, de l'enthousiasme du peuple, de la magnificence deployée par la Cour et la grande Noblesse, - voilà, comme Vous le pressentez bien, ce qui [xxx] absorbe tout le reste. <Ces détails, que Vous en trouverez d'ailleurs dans toute les feuilles publiques, se ressemblent [xxx] <en général> beaucoup [xxx] d'un endroit à l'autre, et la physionomie particulière, qu'ils portent dans tel ou tel pays, ne se rend pas dans les rapports d'un spectateur éloigné. Il seroit d'en charger les miens; je me borne á observer, que pour> [Pour] l'Angleterre, recompensée enfin de vingt ans d'efforts et de persévérance par les applaudissemens unanimes de l'Europe, et par une paix qui [xxx] <p o u r e l l e> est certainement un monument // de gloire et de grandeur, a raison d'envisager l'époque actuelle comme une des plus belles de son histoire. Quant au developpement des affaires politiques, quoique le séjour bruyant et joyeux de Londres ne soit pas justement fait pour le favoriser, il paroit cependant, qu'on [xxx] a trouvé le moyen de s'en occuper. Il y a eu au milieu des fêtes et des dissipations, des conférences journalières entre les principaux Ministres d'Angleterre, d'Autriche, de Russie, et de Prusse, sur les différens objets, que le congrès de Vienne doit porter à la maturité. Il a été décidé aussi, que L o r d C a s t l e r e a g h [doit] se rendra encore une fois sur le continent, chargé // des instructions du Gouvernement Anglais pour ce même congrès. Cette nouvelle est très-importante. En la rapprochant de ce que j'ai eu l'honneur de Vous dire dans ma dernière dépêche, Vous en sentirez tout l'intérèt, elle prouve entre autres, combien [xxx] le Cabinet de Londres est bien-intentionné pour celui de Vienne; car il est sur, que c'est Monsieur le Prince de Metternich, qui a déterminé le Prince Régent d'Angleterre à cette démarche. Lord C a s t l e r e a g h [xxx] <(qui à son retour à Londres a été comblé d'égards et d'honneurs)> s'est distingué dans toutes les crises qui ont précédé et suivi la chûte de Napoléon, par tant de modération, [et] de sagesse, d'impartialité, et de loyauté, [pour] que l'Autriche le regarde à juste titre, comme un // appui très-utile contre toute tentative injuste et ambitieuse, de quelque côté qu'elle soit formée ! - Le Prince Régent a heureusement montré en dernier lieu beaucoup d'attachement pour l'Empereur d'Autriche; il lui a demandé la Toison-d'or, et un régiment de cavallerie qui porteroit son nom; tout cela a été accordé de la meilleur grace du monde; et quoique l'Empereur n'ait pas voulu aller à Londres, j'ai toute raison de croire, que son absence ne lui a fait aucun tort. Le Gouvernement Français vient de nommer le P r i n c e d e B é n e v e n t pour le congrès de Vienne, nomination qui contribuera aussi à donner du relief à ce congrès, et qui paroit confirmer ce que [je] j'ai dit dans mon dernier rapport, que la France n'a pas entièrement renoncé à l'espoir de jouer un rôle quelconque dans les grandes discussions qui se préparent. Le Prince Metternich avoit le projet de quitter Londres <le 26>, et d'être ici entre le 6 et le 8 Juillet. L'Empereur de Russie et le Roi de Prusse, qui s'arrêteront en Hollande, à Carlsruhe, et à Münic, sont attendus à Vienne pour le 15; mais toutes ses données sont encore sujettés à des modifications. H: HHStA, Wien. Nachlaß Gentz, Schachtel 1, Fasz. 1d, Bl. 114-115v. 2 Bl., F: ; 4 eighd. halbbr. beschr. Seiten. D: bisher ungedruckt.