Diese Titel interessierten Sie bereits:

Gentz ; Stanhope, Philip Henry Earl of
An Philip Henry Earl of Stanhope, Wien, 26. April 1828, The Centre for Kentish Studies, Maidstone (England). Stanhope Papers, U 1590 Ref. C 189, 1-2 1828

Gentz digital

Transkriptionsentwurf Günter Herterich

id2489
Briefaussteller
Mashup mit Wikipedia  
Gentz
Briefempfänger
Stanhope, Philip Henry Earl of
AusstellungsortWien
Datum26. April 1828
Handschriftl. ÜberlieferungThe Centre for Kentish Studies, Maidstone (England). Stanhope Papers, U 1590 Ref. C 189, 1-2
Format/Umfang4 Bl., F: 230mm x 179mm; 5 ½ eighd. beschr. Seiten
IncipitJe Vous écris aujourd'hui en Français
BrieftypBriefe von Gentz
Digitalisat: TextAn Philip Henry Earl of Stanhope Wien, 26. April 1828 Vienne Ce 26 Avril 1828 My Lord ! Je Vous écris aujourd'hui en Français, car il est de toute nécessité, que Lady Stanhope soit informée de cette partie au moins de ma lettre qui regarde le charmant et magnifique cadeau, que je dois également à Ses bontés, et aux Vôtres. J'en suis si enchanté, et en même tems si c o n f o n d u que je ne sais dans quels termes Vous en remercier. Si j'avois reçu un service d'or, il ne m'auroit pas fait la moitié du plaisir, que cette porcelaine, dont la beauté et l'élégance fait honneur au gout exquis de l'aimable donatrice. Ce sera dorénavant l'ornement le plus distingué de mon petit établissement; et, certes, je ne m'en servirai jamais, sans renouveler le souvenir d'une bienveillance, à laquelle je dois déjà tant de momens heureux. J'ai reçu jusqu'à présent trois des quatre caisses que Vous avez bien voulu m'annoncer; de sorte que je jouis déjà de l'aspect général de ce petit trésor; et je me flatte que le prochain Courier m'apportera le complément. // J'ai remis au Marquis de Rezende qui est parti pour Londres le 16 de ce mois à Votre adresse, une copie de mon portrait pour en faire usage auprès de la personne que Vous m'avez nommée dans Votre lettre du 19 Mars. Je voulois l'accompagner d'une réponse à une question que Vous m'avez faite au nom de cette même personne. Malheureusement le départ de Rezende a été si brusque, que je n'ai pu finir cette réponse. Elle Vous arrivera par un Courier Autrichien, qui sera expédié en très-peu de jours. J'y ajouterai quelques-unes des réflexions politiques, que me suggère t h e a w f u l m o m e n t dans lequel nous nous trouvons, et desquelles je m'abstiens aujourd'hui. Neumann m'écrit, que Vous habitez la campagne, à quoi Vous faites très-bien. Mais comme il n'est plus possible d'échapper aux tristes pensées, que l'état actuel du monde ne cesse d'inspirer, et que l'on peut dire plus que jamais: P o s t e q u i t e m s e d e t a t r a c u r a - // je me plais à croire, que m a politique, quoique peu consolante, Vous donnera cependant moins de dégout, que celle du T i m e s, et celle de certains discours, que Vous êtes condamné à lire jusques dans Votre retraite.Je compte m'établir à Weinhaus vers la Mi-Mai. Je prévois, que je n'en jouirai que fort peu cet été. Comment respirer en paix à la veille des évènemens qui nous attendent ? - Nous devons apprendre d'un moment à l'autre la nouvelle du passage du Pruth, et cette funeste guerre une fois commencée, quel en sera le terme ? J'avoue que nos derniers rapports de Londres, qui sont du 12 Avril, ne m'ont encore offert aucun rayon de lumière dans ces ténèbres. Je me nourris en-attendant de la lecture de la correspondance de avec Laurence - de quelques excellens articles dans Blackwood et le Ouarterly review - et de ceux, que le M o r n i n g - P o s t et le W a t c h m a n nous fournissent, en preuve que la vieille, la v é r i t a b l e Angleterre a conservé encore quelques organes fidèles. On me dit, que le Watchman est très-peu lu chez Vous; cela me surprend; car les observations de cette feuille // sur l'administration i n t é r i e u r e sur-tout, et sur le nouveau systême commercial, sont d'un homme profondément versé dans ces matières. - Je donnerois aussi beaucoup, pour savoir, qui est l'auteur des diatribes excellentes, qui paroissent de tems à autre dans le Morning Post, avec la signature de Z e t a. Celle du 2 Avril étoit tout-à-fait remarquable. Vous trouverez ci-joint, My Lord, l'article du S t a a t s m a n n, que Vous désiriez pour complèter la collection de mes écrits. Vous sentez bien, que l'intérèt que Vous daignez y attacher, me flatte infiniment, et que Votre opinion me reconcilie même un peu avec plusieurs de mes anciens travaux, pour lesquels je n'avois plus aucune affection, et dont j'avois presqu'oublié l'existence, au milieu de la vie orageuse, que j'ai menée, et des occupations journalières dont j'ai été accablé depuis 18 ans. Mais puisque nous en sommes à ce chapitre, je dois pourtant observer, que je doute fort, que Vous soyiez en possession de tout ce que j'ai publié dans les différentes époques de ma carrière; et // si j'ai le bonheur, de Vous revoir pendant cet été - ce qui est une de mes plus douces perspectives - je compte Vous prouver mon assertion. Les gazettes m'apprennent, que Lord Grenville a publié une brochure sur le s i n k i n g f u n d, dans laquelle - Lui aussi, hélas ! - chante la palinodie sur ses anciennes opinions. Veuillez, de grace, m'envoyer cet ouvrage, quel qu'il soit. J'attends avec beaucoup d'intérèt le jugement que Vous aurez porté sur le nouveau C o r n - b i l l. J'espère bien, que Vous m'en informerez dans Votre première lettre. Je voulois aussi prendre la liberté de Vous charger d'une commission pour Lord L o n d o n d e r r y, qui a été [mon] de tout tems mon protecteur particulier, auquel j'ai toujours été sincèrement attaché, et que j'aime et respecte plus que jamais pour les nobles combats qu'il a livrés au parlement aux ennemis de sa patrie, et de son excellent frère. Mais j'apprends qu'il est allé à Paris; ce sera donc après son retour // que je Vous supplierai de me rappeler à son souvenir. Agréez, My Lord, l'hommage de tous les sentimens respectueux, avec lesquels je suis pour la vie Votre dévoué et fidele serviteur Gentz. H: The Centre for Kentish Studies, Maidstone (England). Stanhope Papers, U 1590 Ref. C 189, 1-2. 4 Bl., F: 230mm x 179mm; 5 ½ eighd. beschr. Seiten. D: bisher ungedruckt.