Diese Titel interessierten Sie bereits:

Gentz ; Jackson, Francis James
An Francis James Jackson, Wien, 14. August 1805, Public Record Office (PRO), Kew (England). Jackson-Papers, FO 353/81, Bl. 35-36 1805

Gentz digital

Transkriptionsentwurf Günter Herterich

id2055
Briefaussteller
Mashup mit Wikipedia  
Gentz
Briefempfänger
Jackson, Francis James
AusstellungsortWien
Datum14. August 1805
Handschriftl. ÜberlieferungPublic Record Office (PRO), Kew (England). Jackson-Papers, FO 353/81, Bl. 35-36
Format/Umfang1 ¾ eighd. beschr. Seiten
DruckorteWeil, D'Ulm à Jéna, 55-56
IncipitLe silence que Vous continuez
BrieftypBriefe von Gentz
Digitalisat: TextAn Francis James Jackson Wien, 14. August 1805 Monsieur ! Le silence que Vous continuez à garder avec moi, m'inquiète plus que je ne saurois Vous dire. Après avoir pris la liberté de Vous adresser le 19 Juin une lettre accompagnée de plusieurs paquets, je Vous ai prié le 26 Juillet de m'annoncer par une seule ligne l'arrivée de ces pièces; car jamais elle ne m'a été notifiée de la part de ceux à qui elles étoient destinées. Tourmenté par toutes ces incertitudes je Vous réitère aujourd'hui ma prière de la manière la plus pressante; si Vous n'avez pas le tems de m'écrire, ordonnez seulement à quelqu'un de Votre chancellerie de me tranquilliser par la plus petite assurance. Je ne dis rien de mon chagrin de voir notre correspondance étouffée dans son berceau, et de tout ce que j'y perds; mais je conçois que les affaires courantes ne Vous laissent pas le tems de la cultiver. Vous saurez probablement lorsque cette lettre Vous parviendra ce qui se passe ici, et combien // mon scpeticisme, soutenu en dépit de tout ce qui auroit pu l'ébranler, <va> se justifier par les évènemens. La déclaration pacifique de la Cour de Vienne est une des pièces les plus mémorables de cette époque cruelle, et une de celles qui détruisent [presque le] <le plus jusqu'au> dernier espoir de salut. Il faudra voir ce que la Russie en dira, mais je ne m'attends à rien. Agréez, Monsieur, l'hommage du dévouement respectueux, avec lequel j'ai l'honneur d'être, Votre tres-humble et très- obéissant serviteur Vienne Ce 14 Aout 1805. Gentz. H: Public Record Office, Kew (England). Jackson-Papers, FO 353/81, Bl. 35-36. x Bl., F: ; 1 ¾ eighd. beschr. Seiten. D: Weil, D'Ulm à Jéna, 55-56.