Diese Titel interessierten Sie bereits:

Gentz ; Czartoryski, Adam Jerzy Fürst von
An Adam Jerzy Fürst von Czartoryski, Dresden, 9. August 1806, Nationalmuseum, Krakau. Czartoryski-Bibliothek, Handschriftenabteilung, 5534 III, Bl. 21-24 1806

Gentz digital

Transkriptionsentwurf Günter Herterich

id569
Briefaussteller
Mashup mit Wikipedia  
Gentz
Briefempfänger
Czartoryski, Adam Jerzy Fürst von
AusstellungsortDresden
Datum9. August 1806
Handschriftl. ÜberlieferungNationalmuseum, Krakau. Czartoryski-Bibliothek, Handschriftenabteilung, 5534 III, Bl. 21-24
Format/Umfang2 Bl., F: 264mm x 210mm; 4 eighd. beschr. Seiten
IncipitDepuis que j'ai eu l'honneur
BrieftypBriefe von Gentz
Digitalisat: TextAn Adam Jerzy Fürst von Czartoryski Dresden, 9. August 1806 Mon Prince ! Depuis que j'ai eu l'honneur d'adresser à Votre Altesse ma lettre du 25 Juin, de grands et tristes changemens ont eu lieu sous plus d'un rapport. Lorsque j'ai commencé le travail, dont le résultat Vous parviendra avec cette lettre, Mon Prince, je ne savois pas, que Vous alliez Vous démettre de la direction des affaires étrangères; et ce n'est qu'après l'avoir fini, que j'ai reçu la nouvelle de la signature des préliminaires. Cependant ce mémoire une-fois fait, j'ai cru ne pas devoir hésiter à Vous le présenter, en remettant absolument à Votre décision, si quelqu'autre usage doit en être fait, ou non. Il n'est plus, je le sens bien, qu'une espèce de roman, ou de rève politique; mais pourvu que Vous y reconnoissiez quelques bons principes, et quelques vérités, plus ou moins indépen//dantes de la marche des évènemens, je ne me répentirai pas des soins et des veilles que j'y ai mis. Le seul moment agréable dont j'aie joui depuis que ce travail est achevé, est celui, où j'ai reçu, Mon Prince, Votre très-gracieuse lettre du 17 Juin, et la bague qui l'accompagnoit. Comme Vous avez bien voulu être l'organe des bontés dont Sa Majesté l'Empereur m'a comblé dans cette occasion, daignez aussi, je Vous supplie, mettre aux pieds du trône de Sa Majesté la foible expression de ma profonde reconnoissance. La haute satisfaction de Sa Majesté sera toujours pour moi un aiguillon de plus, pour consacrer au bien-public tout ce que je trouverai en moi de capacité et de forces; et la preuve que l'Empereur a daigné m'en donner cette fois-ci restera éternellement dans ma mémoire. Malgré le chagrin que j'ai éprouvé, Mon Prince, à la nouvelle de Votre sortie de la direction des affaires étrangères, je me flatte, que pour le bien de la Russie, Vous ne quitterez pas tout-//à-fait la scène publique, et que d'autres branches d'administration se ressentiront de Votre zéle et de Vos lumières. J'ose donc Vous réitérer ici ce que j'ai pris la liberté de Vous déclarer dans ma dernière lettre, que chaque fois que Vous m'honoreriez assez pour croire pouvoir tirer quelque parti de moi, je me féliciterai infiniment de pouvoir répondre à Votre confiance. Dans un moment comme celui-ci, où ma patrie (peut-être en juste punition de la part qu'elle a prise à la déstruction funeste de la Vôtre) est déchirée et subjuguée de toutes parts, où tout est entrainé et subverti par un torrent désormais irrésistible, où ceux qui pensent comme je fais, ne trouveront bientôt qu'un très petit nombre d'asyles sur la terre, la protection d'un homme également puissant, respectable, et vertueux, comme Vous, Mon Prince, doit nècessairement être pour moi un appui bien grand et bien consolant. - Daignez ne pas me la retirer; et permettez que dans les cas difficiles, et dans les crises penibles et menaçantes, auxquelles je dois toujours être préparé, il me // reste le soulagement inappréciable de compter sur Vos bontés, et de me flatter que Vous prendrez quelqu'intérèt à mon sort. C'est avec les sentimens de la plus haute et de la plus sincère admiration, et d'un dévouement aussi profond que respectueux, que j'ai l'honneur d'être, Mon Prince ! De Votre Altesse Le très-obéissant et très- Dresde Ce 9 Aout. 1806. fidèle serviteur Gentz. H: Nationalmuseum, Krakau. Czartoryski-Bibliothek, Handschriftenabteilung, 5534 III, Bl. 21-24. 2 Bl., F: 264mm x 210mm; 4 eighd. beschr. Seiten. D: bisher ungedruckt.
 
Dieses Sammlungsportal ist ein Dienst der Universitäts- und Stadtbibliothek Köln  ::  Kontakt  ::  Impressum  ::  Dank  ::  realisiert mit  OpenBib 3.1