Diese Titel interessierten Sie bereits:

Gentz ; Apponyi, Antal Graf
An Antal Graf Apponyi, Wien, 21. November 1827, Ungarische Nationalbibliothek, Budapest. Handschriftenabteilung, Fond II/172 1827

Gentz digital

Transkriptionsentwurf Günter Herterich

id1185
Briefaussteller
Mashup mit Wikipedia  
Gentz
Briefempfänger
Apponyi, Antal Graf
AusstellungsortWien
Datum21. November 1827
Handschriftl. ÜberlieferungUngarische Nationalbibliothek, Budapest. Handschriftenabteilung, Fond II/172
Format/Umfang2 Bl., F: 224mm x 183mm; 2 eighd. beschr. Seiten
IncipitMonsieur le Comte ! Il a été jugé
BrieftypBriefe von Gentz
Digitalisat: TextAn Antal Graf Apponyi Wien, 21. November 1827 Vienne Ce 21 Novembre 1827 Monsieur le Comte ! Il a été jugé à propos de réfuter dans l'Observateur Autrichien une des diatribes, que les Journaux Français ont lancées contre nous, en passant sous silence toutes les autres. L'article ci-joint Vous fera connoitre le motif de cette refutation. Monsieur le Prince de Metternich Vous a chargé de faire insérer cet article dans l'une ou l'autre des feuilles de Paris. A Vous dire la vérité, j'attache peu d'intérèt a ce que cette insertion ait lieu; et je ne crois pas même, que la Q u o t i d i e n n e, que le Prince Vous cite, en auroit la moindre envie. Car, quoique nos remarques ne portent que sur le J o u r n a l d e s d é b a t s, et le C o u r i e r F r a n ç a i s, il me paroit cependant clair, que la Quotidienne s'est rendue coupable aussi, en partageant l'erreur comme si le pavillon I m p é r i a l eut éprouvé des dans l'horrible catastrophe de Navarin. // Enfin, comme il est possible, Monsieur le Comte, que Vous trouviez un moyen de remplir les intentions du Prince, j'ai fait à la hate une traduction Française de l'article en question, que j'ai l'honneur de Vous transmettre ci-joint, et qui pourra au moins nous sauver des traductions fausses ou tronquées, qui pourroient en être faites à Paris. Raymond y ajoutera la traduction des deux paragraphes de l'instruction alleguée dans le texte de cet article. Si je ne me trompe, cette instruction Vous a été communiquée en dernier lieu. Bombelles devant partir dans un quart-d'heure je n'ai plus que le tems (quoique je voudrai Vous adresser des volumes) de Vous réitérer l'hommage de mon dévouement inviolable Gentz H: Ungarische Nationalbibliothek, Budapest. Handschriftenabteilung, Fond II/172. 2 Bl., F: 224mm x 183mm; 2 eighd. beschr. Seiten D: bisher ungedruckt.